Advertisment

Le CSE met en garde contre les cyberattaques 


Le CSE met en garde contre les cyberattaques

Récemment, le CST (Centre canadien de la sécurité des télécommunications) a publié un rapport montrant que des pirates informatiques tenteront de pirater les élections dans le pays en 2019. D'après ce qu'il semble, des cybercriminels, ainsi que des hacktivistes, ont divulgué des documents gouvernementaux importants. Auparavant, ils avaient également tenté de pirater les élections de 2015.

Un problème dangereux

Ils ont ciblé des candidats et diffusé de fausses informations, ainsi que de la propagande, dans leur tentative d'influencer les résultats. Cependant, il semble que leurs actions n'aient pas été si fructueuses, puisque le CSE a rapporté que leurs simples attaques n'avaient pas du tout influencé les résultats des élections. Même ainsi, le CSE prévient que les pirates informatiques pourraient également vouloir s'immiscer dans les élections de 2019.

L'organisation a également signalé que 13% des pays qui organiseront des élections nationales cette année sont actuellement la cible de cyber-attaques. De plus, il semble que les pirates vont utiliser des technologies et des stratégies plus sophistiquées. Le rapport du CSE affirme que divers groupes hacktivistes utiliseront leurs capacités pour influencer le processus démocratique qui aura lieu en 2019.

Peurs pour les élections futures

À ce titre, le renseignement canadien redoute une éventuelle implication comme celle qui a eu lieu avec les élections présidentielles françaises et américaines. Cependant, ils ont évité de faire référence à la Russie ou à tout autre État comme un adversaire potentiel pour eux.

Ils croient que les pirates vont augmenter leurs efforts et utiliser des stratégies plus sophistiquées pour atteindre leurs objectifs. Dans le même temps, l'agence canadienne a commenté les documents secrets collectifs divulgués par Anonymous en 2015 concernant les missions diplomatiques et le réseau d'espionnage que le Canada a à l'étranger. En tant que tels, ils ont été libérés dans le but clair de nuire aux candidats conservateurs alors que la campagne électorale était toujours en cours. Pour cette raison, nous pourrions nous attendre à d'autres documents comme celui-ci à l'avenir.

Advertisment

Advertisment

Obtenez plus de trucs comme ça
dans votre boîte de réception

Abonnez-vous à notre liste de diffusion et recevez des produits intéressants et des mises à jour dans votre boîte de réception.

Merci de vous être abonné.

Quelque chose a mal tourné.

Advertisment

Bienvenue chez Technobezz

Installer l'application
×