La Corée du Nord a lancé un missile balistique à potentiel nucléaire


La Corée du Nord recommence. Après avoir testé une bombe atomique à hydrogène le mois dernier, Pyongyang a testé aujourd'hui une nouvelle fusée, censée placer des satellites dans l'espace. Comme chacun sait, entre les missiles spatiaux et intercontinentaux, il n'y a pas de différence.

Malgré l'opposition de la communauté internationale, la Corée du Nord a l'impression que la mise au point d'ogives nucléaires et les moyens de les mettre en orbite et en arrière-plan est un moyen par lequel le pays échapperait à la pauvreté et à la faim. De toute évidence, ce n'est pas vrai et la Corée du Nord préfère endurer la pauvreté et la faim que de perdre l'opportunité d'être une petite puissance nucléaire.

Cependant, personne ne sait avec certitude pourquoi la Corée préfère cette voie. Le pays a une très mauvaise économie en raison de dizaines d'embargos et de sanctions économiques et n'a pas trop d'amis autour d'elle qui s'opposent aux sanctions occidentales. La nouvelle qu'une fusée a été lancée par la Corée du Nord suscite une réaction rapide de la part du Japon, des États-Unis et de la Corée du Sud, les incitant tous, y compris la Chine, à prendre des mesures.

Cependant, les mesures auront, comme toujours, une limite. Et même si la rhétorique va augmenter comme le font déjà les États-Unis avec les élections présidentielles, des mesures réalistes plus radicales que le pays s'enfonce encore plus dans la faim, n'existent pas vraiment.

Reste à savoir à quoi la Corée du Nord utilisera cette technologie nouvellement testée, dans des conditions où tous ses voisins pourront facilement abattre tout type de roquettes lancées par Pyongyang.